Vintage Game Collection

Le petit musée numérique de la culture vidéoludique

Watch Dogs

Pas facile de nos jours pour lancer un nouveau titre open world. Même avec une ville de Chicago richement modélisée et animée, il fallait trouver une once d'originalité pour ne pas passer pour un énième clone de GTA. Et avec le thème du hacking pensé d'une manière pertinente, Watch Dogs a trouvé ses marques. D'un simple smartphone, on contrôle l'environnement électronique à son avantage. Cela ne s'arrête pas aux caméras puisque l'on peut pivoter un pont, perturber le trafic ou même éclater une canalisation en pleine route. Si les missions sont captivantes, l'intrigue, elle, ne décolle facheusement jamais. Au delà de ça, l'aire de jeu grouille d'une masse d'objectifs secondaires, ce qui donne un jeu très complet. J'ai notamment apprécié les trips numériques, mini-jeux sous acides baignant dans l'épouvante ou le psychédélique. Outre quelques modes à plusieurs, assez communs des jeux en réseau, un joueur peut venir espionner votre partie et gagner des points d'expérience. S'il arrive à débuter le piratage de vos données, vous avez juste quelques minutes pour le débusquer aux alentours. Une expérience qui s'avèrera d'autant plus fun lorsque c'est vous qui infiltrez d'autres sessions ! [8/10].