Vintage Game Collection

Le petit musée numérique de la culture vidéoludique

Max Payne

Max vivait le rêve américain jusqu'au jour où sa vie bascula lorsque sa famille fut assassinée par un groupe de junkies. Désireux d'oublier ce drame, il rejoint la DEA luttant contre le trafic de drogue. Alors infiltré, sa couverture fut mis à jour par la pègre qui le piégea contre les siens par la même occasion. Il n'y avait désormais plus qu'une seule chose qui l’obsédait : la vengeance ! Remarquablement bien scénarisé grâce à des cinématiques façon roman graphique et une voix off au top, Max Payne est confectionné aux petits oignons. Cela se traduit aussi par des textures photo-réalistes, le spleen de la bande-son et de nombreux détails interactifs. Au fil des années, on a également retenu le nom de Max Payne pour un effet époustouflant appelé le Bullet Time. Symbolisé par une jauge en forme de sablier, il permet à Max de canarder un maximum d'ennemis lors d'un plongeon au ralenti. Popularisé notamment par le cinéma avec Matrix, il fit forte impression dans le jeu de Remedy Entertainment, en incluant la trajectoire de la balle jusqu'à la cible, avec un suivi rapproché de la caméra. Pour moi il est clair que Max Payne a su redéfinir le jeu d'action, le tout à la sauce roman noir. [9/10].